750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 16:08

Cette communauté a pour but de réunir les produits fabriqués en France dans des abbayes, des monastères et des ESAT.

Produits fabriqués par des moines, des moniales ou non.

 En effet, de nombreux produits, s'ils existent encore, c'est en partie grâce à l'industrie mécanique et à des bras. Les moines ou moniales vieillissent et ne peuvent pas toujours continuer leur production.

Deux solutions : soit ils changent d'orientation (du chocolat on passe aux sandales etc...) ou ils abandonnent complètement ce qui les faisait vivre. 

 

 Connaissez-vous

 

  •  l' ALEXION        

                                                                                                                      

 Une boisson sans alcool ni conservateurs, fortifiante et reconstituante, à base de 52 plantes :mélilot, véronique, fèves de Tonka, millefeuilles et ginseng pour le côté tonique. Le cynorhodon, l'angélique, la menthe poivrée ou l'aloès pour la digestion. Le chardon bénit pour le foie  etc..etc.. Non, on ne vous donnera pas la recette exacte ! Alexion1

Riche en vitamines et en sels minéraux, l'Alexion est recommandée dans les moments de fatigue, elle favorise un bon rétablissement en période de convalescence. Adaptée à toute la famille, cette boisson peut être servie très fraîche comme apéritif.

                                                                                                                                                                               

Préparée et conditionnée par les moines 

 Les Ateliers de l'Abbaye                                                                                                                                                     

26230 Montjoyer

France

                  

  • Chocolat de BONNEVAL

Notre Dame de Bonneval est une Abbaye cistercienne en Rouergue, fondée en 1147 par des moines venus du Vivarais. En 1875, des moniales cisterciennes relèvent les ruines et installent une chocolaterie dès 1878. Ces chocolats sont réputés pour la qualité des produits utilisés. Aucun conservateur. Aucune graisse végétale, autre que le beurre de cacao n'est ajoutée dans la composition des ces produits naturels.

Je propose sur mon site "Dans les Jardins des Monastères..." ( en maintenance actuellement) des bâtonnets.

C'est idéal pour le goûter des enfants. Présentés dans des petites boîtes très pratiques à ouvrir. Chocolat noir ou chocolat au lait. Sans compter sur les tablettes de chocolat noir au thé "cerisier de Chine" Une finesse ! pour le goûter des enfants

 

 La table en planche dont je vous ai parlé, sur laquelle je suis prête à vous recevoir, vient de là-bas ! Si, si ! 

 

Chocolaterie de Bonneval

12500 Le Cayrol

www.abbaye-bonneval.com



                                                                                                                                                                      

  • L'huile de l'Abbaye Sainte-Madeleine du BARROUX



24 août 1970 : un moine bénédictin arrive en mobylette, son barda sur le porte-bagages, à la petite chapelle de Bédoin, vouée à Sainte Madeleine, dans le Vaucluse. Que vient-il faire ici ? A l'heure des renouveaux et des changements, il entend continuer sa vie monastique, tout simplement, et, avec la bénédiction de son Père abbé, faire "l'expérience de la tradition" : prière, silence, travail manuel, office en latin, liturgie traditionnelle. De quoi demain sera t-il fait ? "C'est Huile-du-Barroux.JPGl'affaire du Bon Dieu" répond le Père Gérard.

 

C'était le début d'une longue histoire.

  

La communauté à grossi. Les oliviers ont poussé.

L'huile du Barroux est exceptionnelle !                                                    

Variété d'olives : Aglandau ou Verdale de Carpentras.

Extraction à froid dans le moulin des moines

  vin-rouge-du-barroux.JPG

N'oubliez pas "La Cuvée du Monastère"

AOC du Ventoux récolté par les moines et les moniales du Barroux vinifié à la Cave de Beaumont-du-Ventoux

Vin chaleureux, issu de 3 cépages : grenache (80%) syrah et cinsault

 

 

Et le fameux Rosé de l'Abbaye

AOC Ventoux récolté par les moines et les moniales du Barroux vinifié à la Cave de Beaumont-du-Ventoux 

vin-rose-du-barroux.JPG

 

 

 

 

Tous ces produits sont proposés sur le site "Dans les Jardins des Monastères..." en coffrets cadeaux (site en maintenance actuellement )

 

Abbaye Ste Madeleine du Barroux

  84330 Le Barroux

www.barroux.org

 

et depuis peu www.huileauxmoines.com

 

 

 



Les "moinillons" de l'abbaye de ST BENOIT SUR LOIRE 

 

L'abbaye de Fleury, nom originel de la ville, a été fondée en 651 par Léodebold. Après bien des vicissitudes, le monastère retrouve le statut d'abbaye en 1959. Aujourd'hui 40 moines y vivent. C'est l'une des plus belles abbayes de France.

Succomber à la gourmandise sans pécher.C'est ce que vous proposent "les Moinillons" de Saint-Benoît, délicieuses sucreries produites par les moines, les vrais ! 8 tonnes de douceurs sont ainsi commercialisés tous les ans, pour l'entretien de la communauté.

Ils vous proposent également de la porcelaine blanche délicatement peinte par les moines de l'abbaye.

 

Abbaye de Fleury

45730 St Benoit sur Loire

 

www.abbaye-fleury.com

 

 

 

Les produits cosmétiques des BENEDICTINES DE CHANTELLE 

 

Un peu de cosmétiques dans la cuisine...Vous ne m'en voudrez pas.

Chantelle ce sont les odeurs...celles des savonnettes, du lait de corps, de la lotion tonique à la rose etc...

La commune de Chantelle siège de l'abbaye St Vincent où vit une communauté de Bénédictines depuis 1853 se trouve au coeur du Bourbonnais.

Depuis près de soixante ans, les Bénédictines de Chantelle assurent leur subsistance et s'efforcent d'aider les moins favorisés.

Leur travail est la fabrication et la commercialisation de produits de soins, toilette et senteurs qui portent son nom.p'tit coffret pour elle

Aidées par les moines de Ste Marie du Désert, elles viennent de reprendre en mains la fabrication et commercialisation de leurs produits à Chantelle.

Vendus en coffrets cadeaux sur le site "Dans les Jardins des Monastères" (site en maintenance) ces produits sont revus peu à peu afin de rester le plus naturel possible. Sans additifs et sans colorants.

 

Abbaye Saint-Vincent de Chantelle

14 rue Anne de Beaujeu

03140 Chantelle

www.benedictines-chantelle.com

 

 

 

Monastère de CHALAIS

 

 

Notre Dame de Chalais est fondée en 1101. Sur les contreforts sud du massif de la Chartreuse, à 950 m d'altitude, dominant la vallée de l'Isère et face au Vercors. C'est en 1962 que les moniales dominicaines commencent la reconstruction d'un nouveau monastère et créent pour subvenir aux besoins de la communauté, une biscuiterie.

Des biscuits SANS AUCUNE ADJONCTION DE PRODUIT CHIMIQUE !

Sans oeufs, sans conservateur, sans colorant !Qui dit mieux ? biscuits sans beurre

Avec un goût différent de ce que nous connaissons..et oui...on s'habitue au beurre ! Très doux, à déguster pour le thé. Je le propose sur le site "Dans les Jardins des Monastères" avec du thé vert en vrac proposé par un ESAT.

 

 

 

Monastère de Chalais

BP 128 Chalais

38343 Voreppe Cedex

www.chalais.fr/

 

 

 

 

 

La CHARTREUSE

 

Fondé en 1084, l'Ordre des Chartreux est actuellement l'un des ordres très anciens de la Chrétienté. C'est Bruno, né à Cologne vers 1030, qui est à son origine.

 

En 1605, le Maréchal d'Estrées, remet aux moines de la Chartreuse de Vauvert, à Paris, un Manuscrit révélant la formule d'un Elixir de Longue Vie dont nul ne sait l'origine.

A cette époque, en effet, seuls les moines et les apothicaires possèdent les connaissances nécéssaires au travail des plantes. Trop complexe,la recette de l'Elixir semble n'avoir été que partiellement utilisée pendant plusieurs décennies à Paris. En 1737, le Monastère de la Grande-Chartreuse (proche de la ville de Grenoble) décide d'en faire une étude exhaustive.

L'apothicaire de la Grande-Chartreuse, frère Jérôme Maubec, est chargé de cette tâche. Il parvient à en fixer définitivement la formule.

Sa commercialisation est alors très limitée : c'est frère Charles qui, à dos de mulet, va le vendre sur les marchés de Grenoble et de Chambéry. Toujours fabriqué selon les mêmes indications, cet "Elixir de longue vie" est connu aujourd'hui sous le nom de "Elixir Végétal de la Grande Chartreuse" Il titre 71° (Pas pour tout le monde !)

La Chartreuse verte, 55°, dite "Liqueur de Santé", est mise au point en 1764. Son succès est immédiat mais limité à la région dauphinoise.Chartreuse2.jpg

La Révolution Française de 1789 disperse les moines. En 1793, par mesure de prudence, on fait exécuter une copie du précieux manuscrit que garde le seul religieux autorisé à rester au Monastère, un autre Père conservant toujours sur lui l'original. (Pas de photocopieuses à l'époque)

Ce dernier, ne pouvant pas faire usage du secret et pensant que l'Ordre des Chartreux ne serait jamais rétabli, il en concède une copie à un pharmacien de Grenoble, Monsieur Liotard.

En 1810, l'Empereur Napoléon 1er décidant que les "remèdes secrets" doivent être soumis au Ministères de l'Intérieur pour être examinés afin d'être exploités par l'Etat, Monsieur Liotard adresse le manuscrit au Ministère, on lui retourne avec la mention "Refusé".

A sa mort, les documents reviennent au Monastère de la Grande Chartreuse que les moines ont regagné en 1816.

En 1838, la formule est adaptée pour produire une liqueur plus douce et moins alcoolisée, la Chartreuse Jaune à 40°.

En 1903, les Chartreux sont expulsés de France. Ils emportent leur secret et implantent une distillerie à Tarragone en Espagne pour la fabrication de la liqueur. Liqueur qu'ils fabriqueront également à Marseille dès 1921 et jusqu'en 1929 sous le nom de Tarragone.

Pendant cette période, l'Etat français vend leur marque à un groupe de liquoristes qui créent la Compagnie Fermière de la Grande Chartreuse. Cette société, dont la production n'a rien à voir avec la vraie Chartreuse cesse ses activités en 1929.

Les moines retrouvent alors l'usage de l'appellation CHARTREUSE,ils reprennent la distillation en France, dans leur ancienne distillerie de Fourvoirie, construite en 1860, proche du Monastère de la Grande Chartreuse.

Ces batiments sont détruits en 1935 par un éboulement de terrain. La fabrication est alors transférée à Voiron, où elle est toujours réalisée, après le travail de sélection des plantes effectuée à l'intérieur même du monastère.

C'est la société Chartreuse Diffusion qui, depuis 1970, est chargée du conditionnement, de la publicité et de la vente des produits éléborés par trois Chartreux.

Ils travaillent dans le plus grand secret et sont seuls à connaître les détails de la production.

Les liqueurs ne contiennet aucun additif chimique.

Leurs couleurs proviennent des plantes qui les composent (130 !)

 

 

 

Chartreuse Diffusion

10 Bd Edgar Kofler

BP 102 - 38503 Voiron Cedex

 

www.chartreuse.fr/

Partager cet article

Repost0
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 14:17

Maintenant nous avons la table, il nous fallait bien parler des ustensiles !

 

La poterie permet, d'après les archéologues d'estimer l'âge des communautés.La poterie est née 6000 ans avant notre ère. Comme de nos jours, les gens se servaient de différents plats selon leur usage. Des cruches de différentes sortes étaient utilisées pour le vin. Celles au goulot étroit permettant de verser le vin avec plus de précision (réservées au vin de qualité supérieure)

 

Si les fourchettes n'apparurent qu'au Moyen Âge, les couteaux et les cuillères du temps de Jésus existaient. Les participants au repas se servaient surtout directement dans le plat unique (non ! pas chez moi !) en trempant un petit morceau de pain ou à l'aide d'une feuille de palmier. On n'y mettait jamais les doigts (ouf !)

 

On buvait dans une coupe unique, on la passait à ses voisins (comme dans les vestiaires de sport actuellement si, si ...) en prenant soin de l'essuyer avant de boire et de l'essuyer de nouveau après (pas sûr que nos têtes blondes lors d'un match de foot en se partageant la bouteille d'eau en fassent autant !)

 

 

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 11:16

Bonjour et bienvenue !

 

Après le site "Dans les Jardins des Monastères..." j'avais envie de partager avec vous ,en papotant gentiment,  mon amour des produits authentiques, naturels.

                                                                                                                                                                                                               RetrouveMartine S-Varletr les nappes à carreaux rouges et blancs comme dans les cuisines d'antan, boire l'eau du puit, respirer l'odeur du bois qui rougit dans cuisinière...

 

Oui ? mais non ! Ah ! nostalgie quand tu nous tiens !

 

J'ai envie avec ce blog de vous retrouver autour de repas conviviaux. Oui, je sais, des blogs de cuisine il y en a des tas !

Mais celui-ci à quelque chose de particulier.

Nous allons retrouver non pas les nappes à carreaux (bien que je les adore !) mais l'origine de certains produits.

 

Pourquoi l'histoire de ce blog ?

 

J'ai eu un coup de foudre (en 2005) pour un moine américain....non ! je recommence...j'ai eu un coup de foudre pour un livre de recettes de soupes écrit par un moine américain (français d'origine) 

Je retrouvais dans son livre des recettes très classiques que nous avons perdu l'habitude de réaliser tout simplement parce que de grands chefs essayaient de nous expliquer que plus la cuisine est sophistiquée et meilleure elle est.

 

livre recette soupesFrère Victor-Antoine d'Avila Latourrette, puisque c'est de lui qu'il s'agit, j'ai eu le plaisir de le rencontrer à Paris (où il était de passage) Ses livres sur les soupes, les légumes, agrémentés de réflexions sur la façon de les préparer, sur les saisons qui passent et sa vie dans son monastère de Lagrangeville (Etat de New York) m'ont donné envie de vous les faire connaître et de me rapprocher de cette cuisine simple et naturelle. Mais pas seulement !

Je suis replongée (comme quand j'étais antiquaire) dans le passé pour retrouver l'origine de certains produits que l'on consomme sans savoir que celui-ci est le fruit du travail d'un moine ou d'une moniale ou d'une communauté monastique.

Bien sûr tout le monde connaît l'histoire du champagne ! de la Chartreuse !

Non, non....pas celle du fromage "Chauss.."  ! Là c'est du marketing !

C'est intéressant de savoir d'où nous venons, c'est intéressant de savoir d'où ils viennent (les produits...pas les moines !)

 

Je vous ai déjà rencontré puisque je vous parle déjà cuisine sur mon site "Dans les Jardins des Monastères" parmi les propositions de coffrets cadeaux de produits monastiques alimentaires et cosmétiques.  

                                                  

Ce site est actuellement en maintenance mais pour ne pas m'éloigner de vous et de plus, comme je suis bavarde (si,si d'après mon mari !) je me sentais frustrée de ne pas pouvoir échanger avec vous.

Aujourd'hui c'est fait, je mets la table de temps en temps sur ce blog et on papote !

 

 

Produits de saison cela semble évident, pourquoi consommer des tomates en hiver quand elles n'ont plus de goût (encore qu'en été il faut les chercher celles qui en ont !) je préfère celles de ma copine qui les fait pousser dans son jardin de ville mais avec un goût incomparable et sans produits chimiques !

 

A bientôt donc pour un rendez-vous régulier !

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Dans les Cuisines des Monastères
  • : Retrouver une cuisine simple avec des produits du jardin telle qu'on la concevait dans les monastères et les abbayes. Différents produits de notre alimentation sont dus, à l'origine, à des moines ou des moniales, nous les partagerons sur ce blog.
  • Contact

Profil

  • Martine Varlet
  • Dans les cuisines des monastères était une nécessité après la création du site 
http://jardins-monasteres.com
Une complémentarité pour expliquer la qualité des produits mis en vente
  • Dans les cuisines des monastères était une nécessité après la création du site http://jardins-monasteres.com Une complémentarité pour expliquer la qualité des produits mis en vente

Recherche

Archives

Recettes De Noël