750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 09:00

Demain 22 novembre nous fêterons la ste Cécile ou Sainte Aziliz dans le calendrier breton des saints.

 

Jusqu'au moyen âge, le patron des musiciens était le pape saint Grégory. Quand l'académie de musique de Rome fut crée en 1584, elle fut placée sous la protection de sainte Cécile. Ainsi s'établit sa vénération devenue universelle, comme patronne des musiciens.

 

 

Pas de raison particulière pour que ste Cécile soit le patronne de  la musique, des musiciens, des chanteurs et, par extension, des luthiers, des organistes et des poètes !

 

(Extrait du livre "Les Saints patrons protecteurs" de Jean-Robert Maréchal aux Edts cheminements)

 

Il semblerait qu'il existe 2 saintes Cécile : celle de l'histoire et celle de la légende.

 

La Cécile historique est une dame romaine qui fit don d'une maison et d'un terrain aux chrétiens des premiers siècles. statue de ste Cecile

La maison devint une église qu'on appela plus tard Sainte-Cécile au Transtévère ; le terrain devint le cimetière Saint-Calixte où la donatrice fut enterrée près de la crypte funéraire des papes.

Elle y reposa sans faire parler d'elle, jusqu'au VIème siècle, où les pèlerins commencèrent à demander qui était cette Caecilia (non, pas la même !) dont la tombe et l'inscription se trouvaient en si honorable compagnie.

 

Ce fut pour satisfaire leur curiosité qu'une Passion fut alors écrite et publiée, qui créa la Cécile légendaire qui fut mise au rang des martyres les plus illustres.

 

Alors que la vraie Cécile pouvait fort bien être une honnête matrone, mère de famille nombreuse, morte de vieillesse dans son lit.

 

Etait-elle musicienne ?

Les plus anciennes images de Cécile sans instruments de musique ont été trouvées au VIème siècle sur des fresques romaines dans les catacombes de St Callixte.

 

De nombreux compositeurs du XVIème au XVIIIème siècle ont composé des motets (composition musicale apparue au XIIIème siècle, à une ou plusieurs voix, avec ou sans accompagnement musical, courte et écrite à partir d'un texte religieux ou profane) pour l'office de sa fête ou des oeuvres plus développpées :

 

Henri Purcell ode à Ste Cécile

Charles Gounod

Franz Liszt connu pour son engagement religieux

Benjamin Britten

 

En littérature, Geoffroy Chaucer reprend l'histoire de Cécile dans les " Contes de Canterbury"

 

Ce jour dédié à la musique mérite d'être fêté.

 

Imaginons un monde sans musique ? Une jeunesse sans musique ?

 

La musique peut être perçue comme pêcheresse dans certains pays mais elle est surtout, de tout temps, accompagnatrice de l'image de Dieu.

Scander des paroles religieuses, quel que soit le pays, vous vous apercevez que le rythme existe et qu'une "musique" involontaire s'échappe du coeur de l'homme.

 

N'interdisez jamais la musique !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Dans les Cuisines des Monastères
  • : Retrouver une cuisine simple avec des produits du jardin telle qu'on la concevait dans les monastères et les abbayes. Différents produits de notre alimentation sont dus, à l'origine, à des moines ou des moniales, nous les partagerons sur ce blog.
  • Contact

Profil

  • Martine Varlet
  • Dans les cuisines des monastères était une nécessité après la création du site 
http://jardins-monasteres.com
Une complémentarité pour expliquer la qualité des produits mis en vente
  • Dans les cuisines des monastères était une nécessité après la création du site http://jardins-monasteres.com Une complémentarité pour expliquer la qualité des produits mis en vente

Recherche

Archives

Recettes De Noël